A propos

Bruno
Bruno

Bruno

Bienvenue

Je m’appelle Bruno, je suis daltonien et je n’aime pas le sport !
Pourtant cela fait plus de 30 ans que je me balade avec un sac à dos et un appareil photo par monts et par vaux.

J’ai toujours considéré la randonnée comme le moyen d’assouvir une quête sauvage de liberté en quittant chemins et sentiers pour aller voir ce qui se cache derrière une crête, au fond d’une vallée… Marcher seul, hors sentier sur fond de musique Zeuhl relève plus de la métaphysique que de l’exploit sportif.

Faire des photos en couleur pour un daltonien ça c’est du sport ! C’est pourquoi je traite de plus en plus souvent mes photos en noir et blanc …

Dans un de ses dessins, Samivel faisait dire à un alpiniste seul au sommet d’une montagne : « Ce serait bien plus beau si je pouvais le dire à quelqu’un ». C’est peut être pour cela que je traîne mon appareil photo, en tout cas c’est la raison d’être de ces pages.

Dans les années 80, étudiant à Montpellier, je lisais L’écho des savanes en écoutant la radio L’écho des garrigues. Ha la garrigue ! Le dimanche nous l’arpentions, fuyant les sentiers pour se battre avec les buissons, les bartas en langue d’oc. Une vingtaine d’années plus tard, en cherchant un titre pour mon site, « L’Echo des Bartas » s’imposa tout naturellement!

L’Echo des Bartas est né en 2008 de l’envie de partager des souvenirs de randonnée avec des amis. Puis, je me suis pris au jeu pour proposer des topos de randonnées pédestres dans le grand Sud-Est de la France et principalement en Vanoise, dans le sud de Ardèche, le Gard et le Vaucluse. Habitant à l’intersection de ces 3 départements, les gorges de l’Ardèche ou le Ventoux sont devenus mon « jardin ».

A la recherche de l’itinéraire original, j’ai passé de longues journées sur le terrain puis de longues heures à le décrire. La récompense est venue de vos retours, sans parler du plaisir à croiser des randonneurs avec dans les mains un topo issu de mes pages. J’ai eu l’amère surprise aussi de retrouver mes itinéraires repris ailleurs … mais finalement c’est une forme de reconnaissance !

Après 2 ans de disparition, voici une nouvelle mouture. Toujours le même but, vous donner envie d’aller voir. C’est pourquoi j’ai souhaité donner plus d’importance aux photographies. Bien sûr cette nouvelle version de « L’Echo des Bartas » reste dans la continuité de ses ancêtres en proposant des topos de randonnées avec la trace GPS correspondante.

Bonnes balades et que la Zeuhl vous accompagne …